Comment définir vos contreparties ?

Nous avons constaté une problématique de taille chez nos porteurs de projets : les contreparties !

Comment les définir ? A quel prix ? Pourquoi ?

Tout d’abord, réfléchissons autrement. Les porteurs de projets voient souvent le crowdfunding et la plateforme d’Octopousse comme étant un site internet bourré de petits poulpes généreux et philanthropiques prêts à les aider dès à présent. Il y en a, c’est sûr… Mais malgré tout, les contreparties sont essentielles et indispensables !

Il faut donc penser à l’intérêt de l’internaute, ce qu’il cherche, pourquoi il vous aiderait, etc.

Pour vous aiguiller, nous allons vous présenter quatre points essentiels à savoir sur les poulpes d’eau douce, les poulpes râleurs, les poulpes à l’envers et toute cette communauté de petits êtres intelligents et curieux prêts à vous aider !

1. L’internaute est généreux mais faut pas pousser mémé dans les orties non plus !* N’oubliez pas que vos premiers soutiens sont des personnes qui font partie de votre réseau. Elles sont donc beaucoup plus avisées que vous ne le croyez sur votre projet. Si vous leur offrez votre DVD, une place pour un concert ou un festival ou quoi que ce soit d’autre, à un prix beaucoup plus élevé que celui de vente, pourquoi vous aideraient-elles ? Quels seraient leurs avantages ? Aucun. Elles attendront donc le moment propice pour acheter. Mettez au moins le même prix ou offrez des choses en plus, même si c’est symbolique (stickers, affiches, flyers, remerciements, bisous, dessins, câlins, rencontres, etc.)

2. Vos soutiens sont vos premiers fans ! Ce n’est pas n’importe qui pour vous, c’est eux qui feront votre communication, notoriété, qui vous aideront à financer votre projet… Il serait dommage de les perdre, aussi précieux soient-ils ! Il ne faut donc pas les piéger ou les arnaquer. Même si votre intention n’est pas là, c’est ainsi qu’ils le ressentiront !

3. Les poulpes généreux cherchent une reconnaissance : Même si l’internaute n’est pas forcément « égocentrique », s’il vous aide, c’est qu’il veut avoir des nouvelles : offrez lui un suivi de votre projet, faîtes le participer dans vos contreparties ! « Une journée avec le groupe, sur le tournage du clip, une journée avec nous dans les préparatifs de notre voyage, une invitation à notre table-ronde pour parler du projet, une invitation à dîner, etc. » Vous pouvez limiter le nombre de contreparties disponibles, profitez-en !

4. Voyez large : le soutien moyen chez Octopousse est de 40 € ! La moyenne signifie avant que vous pourrez obtenir un grand nombre de petits soutiens de 10, 15, 20 € et un petit nombre, mais conséquent, de gros soutiens, aux alentours de 100, 200, voire 500 € ! Proposez donc un grand nombre de contreparties entre 5 et 50 € et quelques contreparties au dessus de 100 € !

4. Les internautes se détendent et s’amusent : vous avez un projet original, cool, ambitieux, intéressant… Soyez à l’image de votre projet : cool, original, créatif, hors du commun, intéressant ! Deux exemples excellents dans ce domaine : Un western pas comme les autres et Ben mon cochon… !

En bref, ce qui est important ce n’est pas tant la valeur marchande de la contrepartie, mais sa valeur ajoutée, participative et conviviale !

*Expression d’origine inconnue signifiant « il ne faut pas exagérer, dépasser les limites »

Cette entrée a été publiée dans Collecter des fonds. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Comment définir vos contreparties ?

  1. GIRAUDEAU Richard dit :

    Bonjour,
    Ayant intention de proposer à votre réseau & au mien (dans celui-ci,beaucoup le connaissent ce projet de beau-livre, certains pas du tout.Je vais donc me lancer, pas sans avoir lu attentivement votre guide d’évidence exhaustif.
    A bientôt
    Cordialement

    Richard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>